Une matière , des techniques

La résine

Une matière  , des techniques

resine1

L'industrie nous a ouvert la voie par ses recherches et ses découvertes, faisant évoluer les résines (200 000), des stratifiés aux résines de coulage en passant par les thermodurcissables.

J'ai choisi les résines polyester pour l'extrême liberté qu'elles proposent. A l'origine ce liquide transparent, antinomique à l'idée de sculpture, peut par le jeu des charges varier de densité à volonté. Les couleurs proposées sont celles de la palette des peintres.

EnsemblePlusieurs cheminements sont possibles et d'autres restent imaginables. Créer une esquisse, un projet, à partir de l'argile ou du plâtre en lieu de dessin permet de déterminer approximativement le volume de la future taille ou d'un projet quasi-fini.

Ils permettent d'exécuter un moule d'élastomère, "récipient" idéal pour accueillir la résine, préalablement colorée, auquel éventuellement une charge a été incorporée (à peu prés tout peut être envisagé à condition que la matière en question soit parfaitement sèche).

Un catalyseur et un accélérateur permettent en un laps de temps moyen de 3 à 4 heures une polymérisation de l'ensemble. La matière passera par une élévation de température. Celle du local sera déterminante (au moins 25°).